Présentation IFAS ST YRIEIX


      Ecomnews - Nouvelle Aquitaine : La Région a un nouveau Logo pour une autre image

Notre désir et notre engagement sont d’accompagner au mieux l’apprenant dans son processus singulier d’apprentissage et d’objectif de professionnalisation.

FORMATION INITIALE D’AIDES-SOIGNANTS

  • Capacité d’accueil : 37 apprenants

La ville de St-Yrieix-la-Perche, est située au sein du département de la Haute-Vienne (87) et de la région Nouvelle-Aquitaine.

C’est l’une des six villes-portes du Parc Régional Périgord-Limousin.

La population de la ville de Saint-Yrieix-la-Perche est composée de 6.848 habitants (appelés Arédiens, Arédiennes) vivant sur une superficie de 101,53 km², soit une densité de 67 habitants au km². Saint-Yrieix-la-Perche est la sixième ville de la Haute-Vienne en population, et la commune la plus étendue du département (INSEE 2017). On retrouve 376.000 habitants en Haute-Vienne.

Elle est également proche de la frontière avec la Corrèze et de la Dordogne, est au centre d’un triangle Limoges – Périgueux – Brive. Elle est distante de ces trois villes de respectivement 45 km, 60 km et 85 km.

L’IFAS est rattaché au Centre Hospitalier Jacques Boutard  qui est un Etablissement public de santé de 357 lits et places.

  • Ses caractéristiques et ses atouts

Notre Institut de formation est à taille humaine et favorise une approche pédagogique humaine.

Accueillir 37 personnes en processus d’apprentissage favorise les possibilités d’offrir un accompagnement individualisé, personnalisé et adapté. Compte tenu du contexte social actuel particulièrement sensible pour certains apprenants, c’est un atout de pouvoir prendre en considération leur vécu, leurs difficultés et leurs attentes et de trouver ensemble des compromis acceptables. Etre dans un environnement qui favorise l’écoute, la découverte des enjeux personnels et le respect des singularités représente une force certaine pour accompagner au mieux les stagiaires dans leur parcours de formation.

Cela nous permet de tendre vers une pédagogie différenciée, d’autant plus intéressante que le public d’apprenants est très hétérogène. La différenciation ne consiste pas à personnaliser en permanence le travail de l’apprenant mais à l’adapter au bon moment. L’individualisation s’équilibre avec une pédagogie coopérative. La coopération entre élèves garantit l’échange, l’entraide, la communication, le tutorat, la vie du groupe de formation.

Il nous est possible, à chaque retour de stage, de proposer aux élèves d’exprimer leurs ressentis et leurs émotions. Nous procédons ensuite à une analyse des pratiques professionnelles et de celles du stagiaire. D’une manière générale, un groupe d’apprenants de cette taille facilite la pratique réflexive et son partage.

Cette taille humaine permet également une grande réactivité et une plus grande souplesse dans l’adaptation et le réajustement des parcours de formation. Cela se vérifie dans la gestion au quotidien des problématiques des stagiaires mais également dans un contexte sociétal sensible.

Les sorties pédagogiques, les immersions dans les structures médicosociales, la découverte d’autres organisations de travail et la rencontre avec d’autres professionnels œuvrant pour le service rendu à l’usager sont également facilitées et préparent les élèves à l’Interprofessionnalité. Cette mise en lien avec d’autres partenaires ouvre la manière d’appréhender sa propre activité et la situe dans un environnement beaucoup plus large où les interactions et la communication sont indispensables à la mise en place des parcours de soins. En effet, les changements sociétaux impactent les modes de prise en charge des bénéficiaires, l’organisation du travail et la sécurisation des parcours passe par l’échange d’informations entre les différents acteurs des diverses structures.

Des travaux de restructuration des locaux ont été effectués en 2015 et l’environnement d’apprentissage est agréable, convivial et chaleureux.

  • Quelques chiffres

Indicateurs 2020-2021 : 

Taux de satisfaction sur l’organisation générale de la formation : 95%

Taux de réussite au Diplôme : 94%

Nombre de personnes formées : 37

Taux de satisfaction sur la prise en considération des préoccupations de l’apprenant : 100 %

Taux de satisfaction sur l’humanité et la bienveillance des référents pédagogiques : 100 %

 

  • L’organigramme

▪ Du Centre Hospitalier Jacques Boutard : http://www.chjb.fr/le-centre-hospitalier/organigramme/

▪ Au niveau de l’IFAS, on retrouve :

Une Responsable pédagogique chargée de la direction de de l’IFAS et formatrice

Une formatrice permanente

Une secrétaire à mi-temps.

  • Les objectifs pédagogiques

Accompagner l’apprenant à construire son identité professionnelle et à acquérir les compétences nécessaires à l’exercice du métier d’aide-soignant

Amener le stagiaire à adopter une posture professionnelle, selon des valeurs et des règles professionnelles

Renforcer sa capacité à travailler en équipe et en réseau

Favoriser son intégration au monde du travail et développer ses capacités d’adaptation

  • Les principes pédagogiques

Les principes pédagogiques orientent l’ingénierie de formation et les moyens mis en œuvre pour structurer les contenus théoriques et cliniques.

Le stagiaire qui entre à l’Institut de Formation d’Aides-Soignants est considéré en adulte qui aborde une formation le destinant à devenir un professionnel de la santé. Il nécessite un accompagnement afin d’effectuer l’apprentissage du métier d’Aide-Soignant et l’acquisition des connaissances nécessaires à l’exercice de cette fonction.

La philosophie des soins infirmiers fondée essentiellement sur des valeurs humanistes, une approche globale de l’Homme et de la Santé constitue le cadre de référence de l’enseignement que l’institut. Cette approche permet d’aborder une meilleure connaissance de soi et de valoriser les qualités personnelles telles que l’écoute, la tolérance, le respect de l’autre, la bienveillance, la discrétion.

La confrontation à différents milieux d’exercice, les échanges avec des professionnels, le partage des compétences et des expériences individuelles doivent permettre à chaque stagiaire de se construire et d’enrichir une identité professionnelle.

Des situations sont mises en place pour favoriser l’analyse et le questionnement afin d’adapter les pratiques et de les faire évoluer.

La formation s’inscrit dans un processus progressif tout au long de l’année qui devrait se poursuivre tout au long de la vie professionnelle.

Le découpage du programme en modules permet d’accompagner le stagiaire dans l’acquisition de compétences professionnelles.

Le formateur, le référent pédagogique est un facilitateur d’apprentissage.

  • Les valeurs

Quatre valeurs sont reconnues par l’équipe de l’IFAS, orientent le dispositif de formation et sont attendues chez les apprenants et chez les professionnels évoluant dans cette structure :

L’humanisme est un courant de pensée qui met au premier plan  de ses préoccupations le développement des qualités essentielles de l’être humain.

L’altérité est un témoignage de compréhension de chacun, dans ses différences et sa singularité. Adopter une position d’altérité, c’est permettre à la personne d’accéder au sens de son existence et de ses actes. C’est l’aider à grandir et à s’engager. Cela implique l’attention aux individus et le respect fondamental d’autrui.

La responsabilité consiste à répondre de ses actes (obligation morale, intellectuelle et juridique). Elle comporte une double dimension : personnelle et professionnelle. Elle engage l’individu et lui fait obligation de remplir un devoir, une mission. Elle lui donne conscience d’être l’auteur d’un évènement ou d’un objet et d’assumer ses actions. Ainsi, chacun se sent garant du travail fourni et s’engage au quotidien.

La solidarité est le sentiment de responsabilité et de dépendance réciproque au sein d’un groupe de personnes qui sont moralement obligées les unes par rapport aux autres. Ainsi, les problèmes rencontrés par l’un ou plusieurs de ses membres concernent l’ensemble du groupe.

  • Les méthodes et moyens pédagogiques

Formation élaborée et organisée sur le principe de l’alternance et des interactions entre les apprentissages en cours et les situations cliniques et de soins vécues en stage

La diversité des méthodes favorise la construction, l’appropriation et la transposition des savoirs ainsi que l’apprentissage du métier d’aide-soignant : Cours magistraux – Travaux Dirigés –  Travaux Pratiques – Analyse des situations – Exploitation des stages – Jeux de rôle.

DEMARCHE QUALITE

L’IFAS de Saint-Yrieix-la-Perche s’engage dans une démarche de développement continue de la qualité  et s’inscrit dans un processus de certification QUALIOPI.

Le but est de proposer aux apprenants un service de qualité et conforme à des critères et à des indicateurs, et de satisfaire aux attentes des tutelles, ce qui induit une réflexion pour une amélioration continue des pratiques.

Nous avons la volonté de développer cette culture qualité auprès des apprenants en les préparant dès le cursus initial à la gestion des risques, à l’analyse des situations de soins et de leurs pratiques. Il est primordial pour nous aussi, en tant qu’organisme formateur de nous engager dans cette démarche.

En outre, notre IFAS a été rendu « référençable » dans le DATADOCK en 2017 et en 2019.

Les commentaires sont fermés.